Edition 2015

Affiche 2015

Voici la programmation de la 15ème édition du festival « Jazz sous les châtaigniers » de ROQUEFERE. L’édition aura lieu les 6, 7 et 8 août 2015 au pied du château. Début des concerts à 21h.

Concerts du 6 août

Kyle Eastwood Quartet
1ère partie : Raphael Chevalier Duflot Quintet

Concerts du 7 août

Andrea Motis & Joan Chamarro Quintet
1ère partie : Philipe Léogé Solo

Concerts du 8 août

Kellylee Evans Quintet
1ère partie : Mickael Sourd Quartet

—– PRESENTATION DES ARTISTES —–

Artistes jazz sous les chataigniers 2015

Kyle Eastwood Quartet (Site officiel)

Après avoir fait paraître en 1998 son tout premier disque en leader, “From There to Here”, ancrant résolument ses références dans l’âge d’or du jazz orchestral des années 50, Kyle Eastwood aura passé l’essentiel des années 2000 à repousser toujours plus loin les frontières de son univers personnel en déclinant avec beaucoup d’élégance et de savoir faire toute l’étendue de ses goûts musicaux au fil d’albums aussi éclectiques que raffinés flirtant tour à tour avec l’électro-jazz cool et sophistiqué (“Paris Blues”), le smooth jazz aux accents « seventies » et résolument groovy (“Now”), voire le manifeste “arty”, chic et urbain, subtilement métissé (“Métropolitain”). C’est fort de cette exploration amoureuse et érudite des multiples tendances de la pop music mondialisée la plus contemporaine, que le contrebassiste semble avoir entrepris depuis quelque temps de retourner tant dans la forme que dans l’esprit vers un jazz plus direct, lyrique et mélodique — en quête d’une relation à “la tradition” à la fois réaffirmée et renouvelée.
L’enregistrement en 2011 de l’album “Songs from the Château” fut l’amorce pour Kyle Eastwood de cette nouvelle phase décisive dans sa carrière. A la tête d’un tout nouveau quintet composé de jeunes musiciens anglais à peu près inconnus mais incontestablement talentueux et parfaitement en phase avec ses parti-pris musicaux, le contrebassiste y posait les jalons d’une musique mélodieuse et pleine de swing, à la fois simple dans ses formes et extrêmement raffinée dans son expression. En faisant paraître en 2013 “The View From Here” sur le label Jazz Village, le contrebassiste, accompagné toujours de la même formation, confirma avec brio cette nouvelle orientation esthétique, donnant souvent l’impression de chercher à renouer avec l’essence même du jazz en s’appropriant quelques-unes de ses formes archétypales mais surtout en fondant pour une grande part son discours sur le plaisir du jeu et de l’interaction collective. Aujourd’hui, tout en s’inscrivant sans ambiguïté dans le prolongement de ces deux oeuvres que l’on pourrait presque, avec du recul, qualifier de transition, “Timepieces” vient incontestablement s’inscrire comme une borne essentielle dans la discographie de Kyle Eastwood en s’affirmant comme une sorte d’aboutissement de ce vaste mouvement introspectif à la fois personnel et esthétique entrepris par le contrebassiste aux fondements même de sa vocation de musicien.

Retour haut de la page

Raphael Chevalier Duflot Quintet (Site officiel)

Le Rebop Quintet est une formation créée autour du batteur Raphaël Chevalier Duflot, accompagné des musiciens Arnaud Desprez (Sax ténor), Benoit Berthe (Sax Alto), Jean Kapsa (Piano) et Emmanuel Forster (Contre basse). Ils puissent leurs inspirations parmi les musiques des années fin 50 début 60 on y retrouve les influences de musiciens comme Art Blakey, Miles Davis, Cannonball Adderley, Philly Joe Jones, Lee Morgan, Jackie McLean, qui font partie du courant Hard bop.

Retour haut de la page

Andrea Motis & Joan Chamarro Quintet(Site officiel)

Andrea Motis et Joan Chamorro forment un duo musical improbable. Avec plus de 30 ans de séparation, ils proviennent de deux générations musicales différentes. Pourtant ils sont les deux protagonistes d’une série de projets initiée en 2010 dans leur ville natale, Barcelone. En moins de cinq ans, Motis et Chamorro ont conquis les publics de Barcelone et de toute l’Europe avec leur son énergique issu du jazz transatlantique.
Issue d’une famille de musiciens avec son père jouant de la trompette, elle est formée musicalement à la trompette puis au saxophone, à partir de 7 ans dans l’école municipale de musique de Sant Andreu, une banlieue de Barcelone. En 2007, à seulement 12 ans, elle commence à collaborer avec le Sant Andreu Jazz Band, dirigé par le professeur de musique et musicien Joan Chamorro. En 2010, à seulement 15 ans en tant que chanteuse solo, elle enregistre un album de standards de jazz intitulé Joan Chamorro présente Andrea Motis. Elle est la révélation du festival de jazz de Barcelone de 2012, où Quincy Jones en personne la fit monter sur scène pour s’extasier sur son talent.
Joan Chamorro est né à Barcelone en septembre 1962, il passe son enfance à écouter de la pop, mais commence à s’intéresser à la musique classique et au jazz en étudiant le saxophone et la guitare à 18 ans. Il s’inscrit au Taller de Musics, une école de musique à Barcelone, spécialisée dans le jazz. Après quatre ans d’étude, il laisse de côté la musique classique et la guitare pour approfondir son apprentissage du jazz à travers le saxophone. Il se produit régulièrement dans le cadre de l’école et bientôt à l’extérieur en concert avec de petites formations locales. « J’étais très heureux de pouvoir me produire sur scène » dit-il. « Et c’est une magnifique opportunité pour parfaire une formation d’artiste ». Parmi toutes ses collaborations, Chamorro a également dirigé le Sant Andreu Jazz Band, une formation Barcelonaise constituée essentiellement d’enfants et d’adolescents de neuf à vingt ans. C’est là qu’il a fait connaissance avec Andrea Motis, une jeune trompettiste de onze ans qui étudiait également le saxophone avec lui.

Retour haut de la page

Philipe Léogé Solo(Site officiel)

Après des études à la Berklee School of Music de Boston au début des années 80, il crée le BigBand 31 dont il est le directeur musical, le pianiste et l’arrangeur et invite des artistes comme David Linx, Terez Montcalm, Molly Johnson, Kellylee Evans, Richard Galliano, Claude Egéa et Lionel Suarez.
Il œuvre à la réalisation du festival Jazz sur son 31 en 1988 dont il est toujours aujourd’hui le directeur artistique et programmateur.
Les années 90 sont essentiellement dédiées à l’arrangement et à l’orchestration pour des TV shows et des music-halls où il écrit pour tout le gotha de la chanson française et certaines stars internationales comme Barry White ou Dee Dee Bridgewater. En 2002 il décide de se consacrer en priorité à ses activités de pianiste dans le but de donner des concerts en solo. S’enchainent alors des séries de récitals dans les Pays Scandinaves, en Allemagne, en Chine, en Corée du Sud, en Asie centrale, au Maroc ainsi qu’en France avec Jazz in Marciac, Piano en Valois, Piano aux jacobins. Il y aura 3 albums ainsi que 2 en duo avec le saxophoniste Jean-Marc Padovani. Depuis 2014, en parallèle du piano solo, il se consacre à l’orchestration des suites de Déodat de Séverac pour orchestre symphonique.

Retour haut de la page

Kellylee Evans Quintet(Site officiel)

L’étoile montante canadienne chanteur/compositeur Kellylee Evans est un artiste caméléon, dont le charme naturel et le style vocal d’improvisation ont brillé sur son chemin à travers le jazz, soul, pop et hip-hop au cours de la dernière décennie.
Kellylee Evans, d’ascendance jamaïcaine, est née en 1975 à Scarborough (Ontario), un quartier à l’est de la ville de Toronto au Canada. Elle suit ses études à l’université Carleton, et découvre le jazz un jour où « perdue dans les ascenseurs du Loeb Building, elle découvre le département musique au huitième étage de la tour A3 ». Elle prépare deux Bachelors of Arts, en droit et en littérature anglaise, avant d’arrêter ses études en 2000 pour se consacrer à une carrière musicale.
Kellylee se produisit sur scène en direct au Centre Kennedy, où elle gagne le deuxième prix au concours de jazz vocal du Thelonious Monk Institute en 2004, avec Quincy Jones, Al Jarreau, Dee Dee Bridgewater et Flora Purim parmi les membres du jury. En 2006 elle sort Fight or Flight, son premier album, pour lequel elle est nommée au prix Juno et au prix Gemini 2007.
Elle remporte le prix de Meilleure artiste féminine de l’année aux Canadian Smooth Jazz Awards 2007.
L’album Nina, récompensé dans la catégorie album de jazz vocal de l’année au Juno 2011, est inspiré par la vie et l’œuvre de Nina Simone. Il sort en 2010, la même année que l’album The Good Girl, alors que Kellylie Evans consacre son temps à l’instruction à domicile de ses trois enfants en bas-âge. Lors de ses premières tournées internationales elle est présentée en première partie des concerts de George Benson, Tony Bennett, Chris Botti, Dianne Reeves, Maceo Parker, Derek Trucks et du groupe Sharon Jones and the Dap Kings.
Kellylee consacra toute son énergie à réaliser son rêve, chanter, après avoir subi la mort de sa mère et n’a jamais regardé en arrière. Sa détermination sans entraves lui a permis de surmonter le fait d’être frappé par la foudre en 2013 à son domicile au Canada, près d’Ottawa. Bien que souffrant terriblement de douleur et incapable de marcher, Kellylee n’a pas annulé une seule date de concert. Elle a choisi d’être assise sur fauteuil roulant sur scène pendant toute la tournée, où elle a joué exceptionnellement bien.

Retour haut de la page

Mickael Sourd Quartet(Site officiel)

Autour de Mickaël Sourd à la guitare, Frédéric Léger à la contrebasse, Thomas Domene à la batterie et Guillaume Gardey de Soos à la trompette, le groupe s’inspire et prend ses influences dans le Jazz de la fin des années 50. En effet, le groupe définit sa musique dans la mouvance Hard Bop et adapte les grands morceaux du Jazz de Kenny Burrell à Lee Morgan en passant par Horace Silver ,Tommy Flanagan et Wes Montgomery. Leur prestation réunie toutes les sensibilités musicales :En effet, Le Hard Bop est un savant mélange puisé dans les racines de l’Afrique, du Rythm’ and Blues, du Blues et du Gospel, ajoutant l’héritage du Bebop et du Swing.La complicité des musiciens et le bonheur d’être sur scène autour de ce répertoire confère au groupe le gage d’une prestation musicale enthousiaste et de qualité !

Retour haut de la page
Retour page d’accueil

Les commentaires sont fermés.