Edition 2012

Voici la programmation de la 12ème édition du festival « Jazz sous les châtaigniers » de ROQUEFERE. L’édition aura lieu les 2, 3 et 4 août 2012 au pied du château.

Concert du 2 août
« Thomas KRETZSCHMAR Quartet invite SAMSON SCHMITT »
1ère partie : SMOKY JOE COMBO

Concerts du 3 août
« Dmitry BAEVSKY Quartet »
1ère partie : Jean-Michel CABROL Quartet

Concerts du 4 août
« SYLVAIN LUC »
1ère partie : Gérard PONCIN Trio

—– PRESENTATION DES ARTISTES —–

Thomas KRETZSCHMAR

Thomas KRETZSCHMAR

Rares sont les musiciens de jazz qui ont réussi à être connus du grand public sans ce compromettre. Stéphane Grappelli, violoniste le plus sage, le plus classique du jazz est de ceux là.
Son violon pour tout bagage, Thomas Kretzschmar s’inspire de celui que l’on considère comme l’initiateur de l’école française du violon jazz.
Il a lui aussi des origines italiennes, et l’exigence du maestro. En formant ce quartet, il réalise un rêve : faire revivre la musique de Stéphane Grappelli.

http://www.facebook.com/thomas.kretzschmar

Retour haut de la page

Samson SCHMITT

Samson SCHMITT

Né en 1979, il apprend la guitare avec son père Dorado. Pas facile de se faire un prénom quand on s’appelle Schmitt et qu’on est le fils de Dorado. Pari pourtant réussi brillamment par le jeune Samson, en deux disques et de nombreux concerts.
Avec un talent qui ne s’est pas démenti au fil des ans, le guitariste de Lorraine s’est révélé être non seulement un excellent représentant du « style de l’est » (écoutez sa Première valse…) et un redoutable bretteur de la six-cordes, mais aussi un excellent compositeur de petites merveilles du style….
Il commence à jouer en public à l’âge de 12 ans au Festival International de Jazz de Munich (en Allemagne). De 1990 à 1999, il joue avec le Dorado SCHMITT Quintet, et avec Hono et Gino Reinhardt. 2002 : Samson sort un premier CD sur le Label EMD, Djeske, avec Timbo Mehrstein au violon et son père Dorado Schmitt en guest.

Retour haut de la page

SMOKY JOE COMBO

SMOKY JOE COMBO

Le Smoky Joe Combo est guidé par le charismatique chanteur scatteur David Costa Coelho qui écume les scènes nationales et internationales en propageant son Vintage Swing à l’énergie communicative.
Avec plus de 400 concerts à son actif dans un grand nombre de clubs et festivals en France et à l’étranger, le groupe a eu plusieurs invitations pour assurer des premières parties de choix : SANSEVERINO, BIRELI LAGRENE, SYLVAIN LUC, EMIR KUSTURICA, MICHEL JONAZ, ROSENBERG TRIO, NO JAZZ, YURI BUENAVENTURA…

http://www.labbepatrickprod.com/smokyjoecombo.html

Retour haut de la page

Dmitry BAEVSKY

213_Dmitry Baevsky by JohnAbbott

Dmitry Baevsky est né à Saint Petersbourg en Russie en 1976. Il débute le piano à l’âge de six ans, puis le saxophone alto à treize ans.
Après seulement quelques années de pratique, il se produit sur de nombreuses scènes au travers de la Russie, participe à des festivals internationaux et remporte plusieurs prix dans des compétitions de musique classique et jazz.
Dès son arrivée à New York en 1996, il est accepté au sein du département jazz de la New School University où on lui offre une bourse pour sa scolarité entière.
A la fin de ses études, Dmitry Baevsky est devenu un membre actif de la scène jazz new-yorkaise et s’installe définitivement.
En 2005, il sort son premier album sur le label Lineage Records: “Introducing Dmitry Baevsky”. Pour cet enregistrement, il est entouré des légendaires Cedar Walton et Jimmy Cobb.
Depuis, Dmitry a joué et/ou enregistré avec des musiciens tels que Peter Washington, Willie JonesIII, Harry Allen, Peter Bernstein, Cedar Walton, Junior Mance, Dennis Irwin, Jeremy Pelt, Steve Williams, Joe Magnarelli, Peter Washington …

http://www.dmitrybaevsky.com

Retour haut de la page

Jean-Michel CABROL Quartet

JM Cabrol Quartet

Jean-Michel CABROL débute à 7 ans chez Jules Calmettes dans le « Big Band JAZZ des jeunes de GRUISSAN ».
En 1993, part à PARIS durant 2 ans pour suivre les cours d’arrangement et de composition à « L’Américan School of Modern Music » tout en jouant dans les clubs de JAZZ de la capitale. Forme son quartet en tant que leader en 1997 avec lequel il enregistre un album « Patience » et donne de nombreux concerts dans les festivals (Marciac, Millau, Foix, Andorre…). Assure une activité de sideman avec diverses formations et artistes reconnus sur les scènes nationales (S.Belmondo, La Velle, N.Croisille, Big Band Brass, Barbara Dennerlein…).

http://www.myspace.com/jmcabrol

Retour haut de la page

Sylvain LUC

Sylvain LUC

SYLVAIN LUC est un guitariste de jazz né à Bayonne en 1965. Il a effectué des études de violon, violoncelle au conservatoire de Bayonne tout en étudiant aussi la guitare classique.
Il s’installe à Paris et devient arrangeur, compositeur et accompagnateur de nombreux artistes de variétés (Al Jarreau, Catherine Lara, Michel Jonasz…) tout en conservant un pied dans le jazz en étant le bassiste du trio de Richard Galliano. En 1993, il devient l’ambassadeur des guitares Godin pour le monde. Il a joué aux côtés de Michel Legrand, Francis Lassus, Richard Bona, Steve Gadd, Biréli Lagrène, Elvin Jones, Wynton Marsalis, Stéphane Belmondo, Manu Katché, Michel Portal,Jacky Terrasson, André Ceccarelli, Jean Marc Jafet, Alain Caron, Didier Lockwood, John McLaughlin, Bernard Lubat, Lokua Kanza…
Il a fondé en 2000 la formation Trio Sud en compagnie d’André Ceccarelli et de Jean-Marc Jafet. Le groupe obtient la « Victoire de la musique Jazz » en tant que meilleure formation de l’année 2003. Depuis 2006 on le retrouve régulièrement dans la formation « String quartet », aux côtés de Didier Lockwood, Victor Bailey et Billy Cobham. En 2007, Sylvain Luc remporte un Djangodor dans la catégorie « musicien confirmé ». En janvier 2011, il se voit décerner le prix Django Reinhardt par l’Académie du jazz.

http://www.sylvainluc.fr

Retour haut de la page

Gérard PONCIN Trio

Gérard Poncin trio

Gérard Poncin TRIO : Vincent CALMETTES batterie – Philippe PANEL basse – Gérard PONCIN piano
Jeune trio en pleine ascension. Gérard Poncin se distingue sur scène en jouant avec Sylvain Luc, et Olivia Ruiz. Il enrichit la sonorité de son trio avec instruments africains. Une soirée faite pour vivre follement les sensations tonifiantes du jazz.

http://www.gerardponcin.com

Retour haut de la page
Retour page d’accueil

Les commentaires sont fermés.